15 000 éco-prêts à taux zéro ont été accordés en trois mois

Partagez

Lancé en avril 2009, l'éco-PTZ permet de financer des travaux d'amélioration de son logement, pour un montant maximal de 30 000 euros.

 En trois mois, 15 000 éco-prêts à taux zéro ont été accordés. D'une durée de 10 ans, pouvant être étendue jusqu'à 15 ans par la banque, il permet de financer jusqu'à 30.000 € de travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique du logement.

L'« éco-prêt à taux zéro », adopté en loi de finances pour 2009, constitue une des mesures phares du Grenelle Environnement. Tous les particuliers peuvent en bénéficier pour des projets dans leurs résidences principales, y compris les copropriétés et les logements mis en location par les bailleurs.

L'« éco-prêt à taux zéro » est cumulable avec les autres dispositifs de soutien, notamment le crédit d'impôt « développement durable » (sous condition de ressources), les aides de l'Agence nationale de l'habitat et des collectivités territoriales, les certificats d'économies d'énergie et le nouveau prêt à taux zéro octroyé pour les opérations d'acquisition-rénovation.

Les opérations éligibles à l'éco-PTZ

- Opérations qui mettent en œuvre un « bouquet de travaux », c'est-à-dire un ensemble de travaux cohérents dont la réalisation simultanée apporte une amélioration très sensible de l'efficacité énergétique du logement,

- Travaux recommandés par un bureau d'étude thermique permettant d'atteindre une performance globale minimale. Les frais d'études ou de maîtrise d'ouvrage associés, ainsi que les travaux induits seront également éligibles.

 

les articles les plus lus

1. Le métrage loi Carrez pas étendu aux maisons individuelles
2. Rénovation énergétique : l’obligation de travaux toujours envisagée
3. Vers un abandon de la loi Alur ?
4. Immobilier : en attendant Valls…
5. Les 5 points clés du plan de relance du logement de Valls
6. Rentrée universitaire 2014 : le coût du logement augmente encore

Réseaux Sociaux